Capture d’écran 2020-12-08 à 18.09.53.

Dernier reportage,

Sophie Fontaine, So Wild !

Tout au long de l'année, Julie Peiffer met en lumière les femmes d'exception qui font la ville de Nancy. 

Cette semaine : Sophie Fontaine, artiste photographe. 

par Julie Peiffer - Chronique du 6 janvier 2021

Ecouter la chronique >  

par Julie Peiffer
00:00 / 03:41

Aujourd'hui je vous propose de regarder une image…

 

Intérieur jour, 

une après-midi, 

dans une maison de campagne, 

une chambre parentale au décor passé.

Papier peint jauni par le temps 

en premier plan un miroir rectangulaire au cadre doré. 

Dans le reflet du miroir 

un personnage allongé sur le côté à même le couvre-lit.

 

Le cadre légèrement plongeant, capte un corps nu des fesses à la tête délicatement posée sur un oreiller. 

Il/elle a les cheveux longs. 

Dehors, on imagine les feuilles qui tombent.

C’est l’automne, dans une forêt que l’on ne peut pas situer. 

Est-ce une femme, un homme?

Dors-t-il,?

Qu’attend t’il?

Rêve-t-il?

Est-il triste?

Est-ce le reflet du désir de la photographe ? 

Est-ce mon propre portrait ?

Voilà ce que me raconte cette image.

Mais s’agit il d’une autre histoire ?

Plus on regarde, moins on en sait.

L'intime, photographie Sophie Fontaine ©

Je viens de vous décrire une des photographies de la Nancéienne Sophie Fontaine.

Dans le travail de la photographe, on ressent le toucher.

La sensation.

C’est le premier des sens qui est révélé, la caresse d'une fleur, de la nature, du soleil du vent, du temps.

Elle explore les matières brutes et joue avec les éléments : l’eau, le vent, le feu, la brume, la pierre. 

Elle cherche toujours a être au plus près de la nature, auprès de sa propre nature. 

Elle dirige ses modèles avec sensibilité.

L ‘être est sacré pour elle.

 

Sophie Fontaine a le physique de ses héroïnes, brunes aux cheveux longs.

Elle semble sortie d’une de ses oeuvres. 

Elle s’essaye d’abord à une carrière de dessinatrice.

La photographie sera une continuation dans son travail pictural. Autodidacte revendiquée, elle travaille sur l’identité, la solitude, le manque, la fragilité du souvenir, et la ligne incertaine entre le monde intérieur et extérieur.

Apparition.jpg

Apparition, photographie Sophie Fontaine ©

La photographe maitrise le récit. 

Elle nous raconte des histoires à travers ses œuvres. 

Elle navigue entre désir et hasard, et se caractérise par une esthétique intime de la fiction. 

Sophie immortalise les modèles perdus dans leurs pensées, dans l'attente, créant des images flottantes, de femmes évanescentes, comme sorties de rêves et toujours dans le renoncement au paraître.

Toutes ses photographies sont ainsi imprégnées d'une atmosphère vaporeuse, d'une indétermination temporelle. 

Elle se présente comme narratrice et nostalgique. 

Ses tirages argentiques ont la couleur de temps anciens.

 

Dans chaque photographies, elle montre quelque chose de dramatique et d’inattendu.

Il semble toujours y avoir un drame silencieux dans un calme étourdissant de poésie

 

Sans jamais s’y épuiser, Sophie oeuvre dans la campagne vosgienne de son enfance. 

Elle nous révèle une nature sauvage, hirsute et tellement authentique. 

C’est là qu’elle se reconnecte à sa part animale, à sa liberté innée. 

Dust.jpg

Dust, photographie Sophie Fontaine ©

Elle joue avec son appareil argentique et travaille la variation des thèmes comme le reflet révélé dans des miroirs anciens, dans une fenêtre, nous inspirant une grande sensualité.

 

Comme pour mieux contrer notre monde chaotique, brutal, absurde et perméable aux aspects sombres de la réalité, Sophie  nous insuffle un rai de lumière et de fragilité pour illuminer nos journées sombres. 

Instagram de Sophie Fontaine 

L'Intime.jpg

Autres reportages